Série livres : Quadrilogie « The Agency »

Article de Camille

The Agency.jpg

Blog VH - T1 frCollection : The Agency (en français et VO américain/canadien) ou The Mary Quinn Mysteries (en VO anglais/australien)
Titres : Le pendentif de jade (T1) /
Le crime de l’horloge (T2) /
Les secrets du palais (T3) /
(En VO : A Spy in the House (T1) / A body at the Tower (T2) / The Traitor in the Tunnel (T3) / Rivals in the City (T4)) => On remarque le décalage dû à la traduction, les titres anglais sont bien plus pertinents… Vous verrez les différentes couvertures dans cette chronique.
Auteur : Y.S. Lee
Prix papier : 8€ (anglais) à 15€ (français)
Prix Kindle : 5 € (anglais)

Mon avis

The Agency est une série addictive qui mélange histoire, suspense, action, espionnage, amour, danger… C’est une série parfaite ! Si je devais trouver un point négatif, c’est que l’auteur n’ait pas écrit plus de livres à la série, bien qu’elle puisse peut-être un jour continuer la série du point de vue d’un autre personnage, comme elle le dit  dans les commentaires.

avis critique the agency livre roman historique blog littéraire ado époque victorienne  avis critique the agency livre roman historique blog littéraire ado époque victorienne

Le premier livre, A Spy in the House, ou Le pendentif de jade, raconte tout d’abord en quelques pages un point déterminant de l’enfance de Mary, l’héroïne, en 1853, qui va bouleverser sa vie. On la retrouve quelques années plus tard, élève de the Academy, une école un peu particulière, qui instruit les jeunes filles d’une manière remarquablement moderne, et on suit Mary lors de son entrée à the Agency, une agence d’espionnage 100% féminine. D’accord, d’accord, ça ne paraît alors pas particulièrement réaliste ou vraisemblable, dit comme ça, mais en réalité ça passe très bien dans le livre, car c’est très bien raconté et justifié. Cette agence improbable, incluse dans la trame du récit fait de ces livres des romans « ahistoriques » selon l’auteur, comme elle le dit ici.

Blog VH - T1 angl  Blog VH - T2 angl

Au fil des quatre tomes, on suit l’évolution de Mary Quinn, l’héroïne, qui cache un assez lourd passé, presque trop présent à mon goût mais fort intéressant et qui permet d’être creusé dans les différents tomes. Mais les intrigues sont avant tout basées sur ses missions d’espionnage, très bien construites, pleines de suspense, un peu complexes mais sans être trop compliquées, on arrive à comprendre le fil de l’intrigue, même sans y être particulièrement attentif, comme moi. En effet, si je n’y suis pas très attentive, c’est que ce qui m’intéresse plus, c’est la relation entre Mary et James, un jeune homme assez arrogant mais humble en même temps – non, ce n’est pas paradoxal – et intelligent, rencontré lors d’une mission qui n’a pas exactement tourné comme elle aurait dû. (Leur rencontre est super, d’ailleurs !). J’adore vraiment leurs dialogues, comme ils sont à la fois rivaux et amis (voire plus…), à chaque fois ils se disputent d’une manière…comment dire ? vraiment… marrante, intelligente, raisonnable, folle ! Bref, j’adore ! Et puis voir comme petit à petit ils se rapprochent, comme ils font attention l’un à l’autre tout en essayant de ne pas s’engager, c’est vraiment un des points forts du livre selon moi, c’est un livre romantique sans que ça en soit le fil directeur, la trame du récit.

Blog VH - T3 angl  Blog VH - T4 angl

D’ailleurs, en parlant des personnages, ils sont tous géniaux (càd qu’ils « relèvent du génie »). Qu’ils soient gentils (George Easton) ou méchants (Mrs Thorold), de passage (Mr Ching) ou présents pendant tout le récit (Mrs Frame), insupportables (Octavius Jones) ou adorables (Amy), ils ont tous un caractère qui leur est propre, bien défini, chaque personnage est creusé en profondeur, ce n’est pas superficiel. Encore mieux, il y a une réelle évolution des personnages qu’on suit du début à la fin, ils changent en fonction de ce qui leur arrive au fur et à mesure de l’histoire, c’est très intéressant, très bien fait, très riche.

Si au début j’ai regretté que le récit ne soit pas raconté par Mary, je me suis bien vite rendu compte que c’était parfait comme c’était. Comme le narrateur est omniscient (j’en profite pour ressortir le vocabulaire littéraire appris il y a des années !), il permet de laisser entrevoir ce que pensent les différents personnages sans avoir besoin d’altérer le point de vue de la narration (passer d’un point de vue à un autre, ça distrait trop), tout en laissant planer un doute quant à la personnalité de certains personnages, que l’on voit principalement plus ou moins du point de vue de Mary (quoi qu’en narrateur externe).

Etoile (séparation texte)

Que dire d’autre sur ce livre aux intrigues et aux personnages excellents ?
Tiens, le cadre spatio-temporel ! Encore une fois, rien à redire sur le choix de l’auteur, extrêmement judicieux. La période, l’époque victorienne, est une de mes favorites, j’adore voir comment était la société dans cette période remplie de bouleversements avec la Révolution industrielle. Tout se passe à Londres, ville qui représente parfaitement cette époque, qu’on imagine grise, sombre, (puante avec la Tamise !) pleines de fumées de charbon, d’usines et de commerces en construction. Chaque histoire se déroule plus ou moins sur un laps de temps de quelques semaines. C’est, comme tout dans ces livres, très bien choisi, cela permet à l’intrigue de ne pas se passer dans un temps invraisemblablement court, ni de s’éterniser pendant qu’il ne se passe rien. Non, vraiment, c’est parfait.

Dernier point à aborder, le style de l’auteur. La plume de YS Lee est très fluide (du moins en anglais) et permet de lire sans faire attention à la manière dont c’est écrit. Pourtant, c’est tellement fluide que quand on s’arrête un instant pour regarder la manière dont ces livres sont écrits, on s’aperçoit d’une maîtrise parfaite de l’écriture, alternant narration et dialogues, actions et descriptions, le tout avec un vocabulaire riche sans être pompeux, des dialogues très bien construits, juste assez de détails pour s’imaginer avec précision les scènes sans toutefois ennuyer le lecteur.

Etoile (séparation texte)

J’ai dû découvrir il me semble la trilogie il y a peut-être 4/5 ans, à la médiathèque, en français. C’est assez rare pour que je le précise, j’ai acheté les livres après les avoir déjà lus pour pouvoir avoir mes propres exemplaires, les relire à l’infini.

Je suis donc devenue l’heureuse propriétaire (non, je rigole, n’exagérons pas !) des 3 premiers livres en anglais de The Agency, aux couvertures très esthétiques (habituellement je n’aime pas trop quand il y a les visages de personnes sur la couverture mais là, ça ne me dérange pas, et ça permet de bien s’imaginer à quoi ressemble Mary, car au début on ne se l’imagine pas forcément comme ça, quand il n’y a pas encore de description). En français aussi les couvertures sont superbes. J’ai depuis acquis le tome 4, sorti plus tard (à ma grande joie, je ne m’y attendais pas du tout !! <3).

Blog VH - Agency T1  Blog VH - Agency T2

Blog VH - Agency T3  Blog VH - Agency T4

Enfin, bref, j’en reviens au fait que ces livres je les ai lus en anglais, pour faire un point dessus. Le vocabulaire est précis mais facilement compréhensible, non seulement car c’est un vocabulaire que l’on retrouve souvent quand on lit des livres, mais aussi car il se comprend très facilement dans le contexte, et revient après de temps en temps, ce qui permet de le retenir (le mot « utterly », par exemple, je l’ai appris là ;) ). Ce n’est pas facile-facile de comprendre en détail l’intrigue à la première lecture si on ne comprend pas très bien l’anglais et qu’on lit sans trop faire attention à l’intrigue d’espionnage parfois, mais ça ne pose aucun souci, je trouve, les missions d’espionnage ne sont qu’une partie du plaisir qu’on a en lisant cette série. Je conseillerais pour lire ces livres en VO d’avoir au minimum un niveau début lycée… En plus, vous apprendrez un vocabulaire et une grammaire « classiques« , d’un bon niveau, de quoi enchanter vos profs ! Et puis cette quadrilogie est tellement bien que vous la relirez, la r-adorerez, et re-comprendrez encore mieux l’intrigue et le vocabulaire !

Pour conclure, Lecteur qui passe par là, lis ce livre, tu ne le regretteras pas ;
Auteure, qui ne le saurez jamais, vous avez un talent, continuez à écrire, s’il vous plaît,
Réalisateur, qui ne passerez jamais sur ce blog, adaptez cette quadrilogie en film ou en série, ce sera un succès garanti !

Et pour finir, découvrez le blog de YS Lee.

Image coup de coeur

Publicités

9 réflexions sur “Série livres : Quadrilogie « The Agency »

  1. J’ai aussi découvert cette série dans ma bibliothèque, et j’avais vraiment bien accroché au deux premiers tomes. Comme ma bibli n’avait pas la suite, j’ai acheté plus récemment le tome 3. Mais j’avoue que je l’ai trouvé plus ennuyeux, la partie histoire d’amour prend le dessus sur l’espionnage et j’ai trouvé ça dommage. Je crois pas que j’ai lu le tome 4, mais il est pas sorti en france, si ?

    Aimé par 1 personne

    • Tu as de la chance que ta bibliothèque ait de si bons livres ;)
      C’est vrai que le tome 3 n’est peut-être pas le meilleur en terme d’intrigue d’espionnage, j’ai un peu moins aimé le début un peu lent (mais j’aime bien que ça soit romantique, ha ha ^^).
      Non, le tome 4 n’est disponible qu’en VO anglais, mais comme il reprend quelques mêmes personnages du tome 1, tu pourrais bien aimer, je pense ! Il y a quelques bons moments de suspense, de mystère, et même si James est encore là, il est un peu moins présent pour les besoins de la mission – il me semble…
      Camille

      Aimé par 1 personne

        • J’imagine qu’ils doivent être en cours de traduction, mais comme le tome 4 est sorti longtemps après les autres, c’est possible que la maison d’édition française ne soit plus intéressée !?
          Comme toi, je préfère la VO, et la plume de l’auteur en anglais est magnifique, je te conseille donc bien d’acheter le dernier tome (et de le lire après avoir relu tous les tomes précédents, peut-être ?) :)
          Camille

          Aimé par 1 personne

          • Comme j’ai tendance à lire les livres très vite, parfois presque en diagonale, ça m’arrive de louper certains détails, et à force de dévorer plein de livres, je peux les oublier… Donc je les relis pour les graver dans ma mémoire (et découvrir les détails oubliés !), puis je les re-relis pour apprécier l’histoire différemment car le point de vue change au cours du temps. Mais c’est vrai que plus j’ai de nouveaux livres à lire qui m’attendent, moins j’en relis d’anciens parce que j’adore en découvrir de nouveaux (que je pourrais relire ensuite, ha ha !)
            Mais je comprends ton point de vue que beaucoup de gens partagent – contrairement au mien ;)
            Camille

            Aimé par 1 personne

          • Oui, je vois ce que tu veux dire ^^ Après j’ai plutôt bonne mémoire sur ça, et si je m’en souviens pas je me dis que c’est parce qu’ils devaient pas être suffisamment marquant XD . Mais bon c’est vrai que y’a certains livres dont on ne se lasse pas :-)

            Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s