Livres

Série livres : « A French girl in New York »

Article de Camille

Une série livresque américaine qui raconte le débarquement d’une jeune chanteuse française orpheline à New York pour débuter une carrière pop… Je vous laisse découvrir !

Série A French girl in New York.jpg

Blog VH - Couverture A French girl

Titres : A French girl in New York (T1) /
A French star in New York (T2) /
A French princess in Versailles (T3) /
A French diva in New York (T4)
(seulement en VO anglais)
Auteur : Anna Adams
Date de parution : depuis 2012
Prix Kindle : De 0 € (1er tome) à 4,2 €
Prix papier : entre 8 et 12 €

 

Mon avis

Commençons par le premier tome, A French girl in New York. Une couverture attrayante, un prix on ne peut plus attractif (0 €), un résumé intéressant… Je me suis rapidement décidée à acquérir ce premier livre d’une série qui me paraissait sympathique, et s’est révélée être très bien, sans non plus être formidable : c’est une bonne lecture de vacances ! ;)

On commence ce livre par une ellipse, un flash-back arrière, qui intrigue un peu et montre où va nous mener l’histoire, ce que je ne peux qu’approuver. J’avais en revanche peur que le livre s’arrête ensuite sur cette scène, comme incipit et excipit, mais non, la fin du récit nous amène plus loin que ça, et c’est bien !

Les premiers chapitres m’ont fait penser à un livre que je lisais quand j’étais plus jeune, La petite fille qui vivait dans une grotte. Dans les deux cas, c’est une jeune fille orpheline, Maude, qui vit chez un méchant couple, cruel, qui l’exploite et la fait vivre dans un endroit insalubre. Et bien sûr, ça ne peut rappeler que Cendrillon, comme c’est mentionné plus loin dans le livre. Mais le récit est un peu superficiel parfois, ce qui empêche de se projeter dans l’histoire et apporte, non pas un mal être, mais le sentiment qu’il manque quelque chose, on n’y croit pas vraiment en fait.

L’intrigue, je vous préviens tout de suite, n’a rien d’extraordinaire (pour un roman, bien sûr) : une jeune fille talentueuse dans une cruelle famille d’accueil, repérée par un producteur pendant son SEUL jour à Paris, qui va devenir une star aux Etats-Unis… Un peu cliché, je vous l’accorde ! Et puis, il y a plusieurs coïncidences, ça fait un peu trop pour faire normal. L’héroïne est quand même plutôt pas mal, elle a du caractère et est amusante.

Un point négatif est que l’héroïne, française, ainsi que d’autres personnages du bouquin, sont dépeints par une Américaine (qui a longtemps vécu en France, donc no excuse !) et assez stéréotypés. Ok, elle a dû se renseigner sur le sujet, mais elle n’a certainement pas atteint le point de vue français. Ça manque d’approfondissement.

Les commentaires que j’ai vus sur ce livre sur Internet sont assez élogieux, et bien que j’aie beaucoup aimé le livre, je ne lui aurais quand même pas mis 5/5 étoiles, il n’est pas assez creusé, je trouve, voire maladroit, et c’est vraiment dommage.

Blog VH - Couverture A French Star

Quant au second tome, A French star in New York, je le trouve aussi bien, des personnages qui évoluent, des petites péripéties sans grande surprise, la famille d’accueil du premier tome un peu trop mise de côté… Les maladresses ressortent encore beaucoup, ce qui n’empêche pas d’apprécier la lecture, mais de se demander ce que vont apporter les autres tomes (réponse après les avoir lus : en fait, si, si, ça évolue bien ! ). D’ailleurs, les relations entre Maude, Matt, Lindsey et Thomas sont assez intéressantes, jamais figées, et restent relativement loin des clichés, pour une fois : leurs « disputes » rentrent bien dans le récit, et permettent à l’histoire d’avancer.

 

Blog VH - Couverture A French PrincessLe troisième tome, A French princess in Versailles m’a bien plu, même si le titre peut faire penser au premier abord que l’histoire se passe il y a quelques siècles… Que nenni ! L’histoire se centre là sur l’année scolaire de Maude à l’Académie des Arts qui se trouve à Versailles, tout près du château, et où elle découvre les rigueurs de l’enseignement de la musique classique vers laquelle elle a décidé de se tourner. Ce tome change assez des deux premiers, la famille Baldwin/Williams est peu évoquée (et les vrais parents de Maude trop oubliés), de même que Linsey, mais Cordélia Tragent prend plus d’importance, ce qui me plaît bien car j’aime bien ce personnage. On découvre aussi la vie de Paris et de la banlieue, à Argenteuil, qui dépeint une France triste, violente, mais décrite avec justesse – ce qui n’est pas le cas de la vision de la France par l’auteure partout, mais bon…

Blog VH - A French divaEnfin, le quatrième tome, A French diva in New York (que j’aurais plutôt nommé A French Diva in Europe, hein), retrace le parcours de Maude, ainsi que Matt et Cordélia Tragent à travers l’Europe lors de sa tournée d’opéras. Je pense que c’est un de mes tomes préférés car Maude est plus mature et se donne à fond dans la musique. De plus, on découvre quelques capitales européennes avec des yeux neufs, qu’on les connaisse ou pas. J’aurais aimé qu’il y ait un peu plus de descriptions des villes, que l’auteure passe plus de temps sur chaque « étape » du voyage de Maude, pour qu’on découvre mieux ces pays, leurs particularités musicales, et comment se passent les répétitions d’opéra, qu’on comprenne un peu mieux ce monde fermé, ce qui n’est pas forcément le cas. La fin du livre, sur son retour à New York est un peu maladroite, mais la « dispute » de Maude avec Matt rattrape heureusement la fin de l’histoire, et l’épilogue trop vite plié (pourquoi on n’a pas plus suivi Cynthia ? C’est dommage…)

Reste à attendre les tomes suivants, qui arriveront bientôt…

Conclusion

Pour conclure, cette petite série est bien sympathique à lire, malgré quelques maladresses, clichés de la France, et passages survolés, pas bien creusés. L’histoire a du potentiel, qui n’est malheureusement pas développé à fond, on aurait aimé encore mieux entrer dans les deux mondes de la pop et de la musique classique, dans la production/enregistrement d’un côté, les répétitions/auditions de l’autre…

Enfin, je dis ça, mais vous savez, moi je n’aime pas la musique ! Je n’écoute jamais de musique « moderne », sauf parfois quand quelqu’un écoute la radio à côté de moi, je n’y vois aucun intérêt. J’écoute de temps à autre de la musique « classique et contemporaine« , comme Roberto Cacciapaglia ou Ludovico Einaudi, parce que c’est relaxant. Bref, plutôt que de parler de mes goûts musicaux, je voulais par là vous dire que c’est très intéressant de découvrir un monde qu’on ne connaît pas, qui est relativement peu traité dans la littérature jeunesse, et ce, même si la musique ne nous intéresse pas du tout… Je trouve toujours ça bien quand un héros ou une héroïne a une passion comme la musique par exemple, ça donne de la force au récit. J’ai donc été très contente de découvrir les coulisses de la musique, même si j’aurais aimé en apprendre encore plus !

De plus, pour 1,68 €, vous pouvez même lire le prequel Burning Bridges du point de vue de Lindsey.

Et je vous laisse enfin découvrir le blog de l’auteur, il n’y a pas grand-chose dedans mais si jamais ça vous intéresse…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s