Séries

Série : « Agent Carter »

Article de Candice

Cela faisait un bon bout de temps que je n’avais pas écrit d’article, empêtrée dans mes études et croulant sous les devoirs. Mais les vacances sont passées, et je suis de retour en pleine forme (pour ton plus grand plaisir, Camille !). Voici donc une série dont j’ai découvert l’existence un peu par hasard, au détour d’Internet : une découverte qui ne m’a pas déçue !

standard_fantastic.jpg
Agent Carter

 

Titre : Marvel’s Agent Carter

Dates : 2015-2016

Saisons : 2

Actrice principale : Hayley Atwell

TrailerCliquez ici, ça donne vraiment envie !

 

Il semble que l’univers Marvel soit très étendu, et que Peggy Carter, la star de cette série, n’en soit qu’un caractère mineur, dont a été dérivée cette série. Pas de crainte cependant ! Novice en la matière, je n’ai eu aucune difficulté à suivre et comprendre les intrigues de ces deux saisons hautes en couleurs.

Nous nous trouvons donc en 1946 : Peggy Carter, jeune Anglaise qui a passé la guerre à se battre et à vivre des aventures palpitantes, se retrouve employée de bureau à la SSR (Strategic Scientific Reserve) et en est bien marrie. Ses collègues, exclusivement masculins, ne lui adressent la parole que pour qu’elle aille chercher le déjeuner et la taquinent sur sa vie sentimentale peu remplie. C’est que Peggy a bien d’autres chats à fouetter ! Jouant de sa transparence aux yeux des hommes qui l’entourent, elle mène ses propres enquêtes d’une main de maître.

Et c’est bien Peggy Carter, parfaitement interprétée par Hayley Atwell, qui fait le sel de cette série.  Loin de se laisser abattre par le sexisme ambiant et les difficultés d’être une femme seule dans le New York des années quarante, Peggy fait montre d’un sang-froid et d’une résistance à toutes épreuves, tout en gardant un humour pince-sans-rire très anglais qui apporte régulièrement une touche de gaîté bienvenue.

Cela fait du bien de découvrir une héroïne aussi droite dans ses bottes que Peggy Carter : elle ne s’en laisse pas conter et reste fidèle à elle-même tout au long de la série. Pas de guimauve, pas de niaiseries et pas de bellâtre qui la fasse renoncer à ses idéaux ! Si histoire d’amour il y a (et encore, en arrière-plan), Peggy reste avant tout une super-espionne combative, indépendante et intelligente.

Par plus d’un aspect, Agent Carter m’a rappelé L’Espionne de Tanger. Le décor, les costumes et la bande-son nous plongent dans l’ambiance des forties de la plus agréable des manières. Alors certes, l’environnement dans lequel évolue Peggy Carter est assez lisse et policé, même lorsqu’elle part débusquer des méchants au fin fond de la Russie. Même après avoir asséné douze coups de poing à son adversaire et en avoir reçu tout autant, brushing, rouge à lèvres et fond de teint n’ont pas bougé d’un iota. A croire que Peggy Carter a des super pouvoirs ! Mais c’est aussi ça qui fait le charme de la série, et qui nous fait rêver…

Conclusion : si vous voulez suivre les aventures d’une James Bond au féminin, si vous cherchez une espionne qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, si vous êtes à court de period drama et que vous avez du temps devant vous (on engloutit les 18 épisodes très rapidement, croyez-moi), ne cherchez plus ! Agent Carter est fait pour vous.

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Série : « Agent Carter » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s