Livres

Livre : « My Lady Jane »

Article de Camille

Alors ce livre… Je n’en ai absolument, totalement, complètement, jamais lu de pareil ! Impossible de vous raconter avec précision l’originalité mêlée de classique de ce genre, le mélange en est délicieusement loufoque.

Le nombre de fois où je me suis dit « mais attends, what what what what whaaaat ??!?? »…

J’ai lu ce livre – cette comédie livresque (?) – il y a déjà un bon mois, mais je m’en rappelle encore parfaitement, pour vous montrer à quel point il m’a marquée…

My Lady Jane.png

blog-vh-my-lady-janeTitre : My Lady Jane (VO)
Auteurs : Cynthia Hand, Brodi Ashton, Jodi Meadows
Date de parution : 2016
Prix Kindle : 4,6 €
Prix papier : 8,6 €
Résumé : At sixteen, Lady Jane Grey is about to be married off to a stranger and caught up in a conspiracy to rob her cousin, King Edward, of his throne. But those trifling problems aren’t for Jane to worry about. Jane gets to be Queen of England. Like that could go wrong.

 

Mon avis

Quand j’ai commencé le livre, je m’attendais à un bouquin tout à fait classique. Il était sur mon Kindle, je n’avais accès ni au résumé, ni à la couverture en couleur, ni à son nombre de pages en un coup d’œil… Je me suis lancée sans aucun a priori.

Première page : validée. La dédicace, inhabituelle, je l’ai beaucoup aimée, et quand on y revient après coup, en connaissant la plume des auteurs – car il y en a trois –, on comprend tellement bien que ça annonçait le style du roman.

J’entame ensuite le premier chapitre – et comme ce n’est que le premier, j’ose vous le spoiler en vous mettant une citation de la première page qui m’a déjà bien fait rire. Et arrivée à la fin de la première page, j’étais sous le charme des auteurs, de leur charmante ironie et de leur touche personnelle qui n’envahit pas pour autant le roman.

« She was a queen for nine days. Then she quite literally lost her head. Yes, it’s a tragedy, if you consider the disengagement of one’s head from one’s body tragic. (We are merely narrators, and would hate to make assumptions as to what the reader would find tragic.) »

My Lade Jane, Cynthia Hand, Brodi Ashton, Jodi Meadows

En plus de leur sens de l’humour décoiffant, nos trois auteurs arrivent à trouver les mots justes pour décrire les sentiments, créant une analyse psychologique des personnages assez fine.

« And most of all, she loves the way that books could transport her from her otherwise mundane and stifling life and offer the experiences of a hundred others lives. Though books she could see the world. »

– My Lade Jane, Cynthia Hand, Brodi Ashton, Jodi Meadows

Je connais un peu l’histoire des rois et reines l’Angleterre, enfin, disons autant que celle française (c’est-à-dire pas énormément !). Mais j’ai pris un peu de temps à me re-situer dans l’Histoire, car à part mes quelques connaissances « formelles » dans le genre ascendants, dates et compagnie, je ne suis pas très calée. Mais alors Jane Grey, je ne sais pas trop comment, mais je n’en avais jamais entendu parler, alors qu’elle a été reine d’Angleterre – selon certains la première (deuxième ou « zérotième », selon les points de vue…). Moi qui croyais que Victoria et les Elisabeth étaient les seules reines britanniques, j’avais tort !

Rapidement, j’ai cru (à tort !) que les auteurs divaguaient complètement, en donnant un surnom à la reine que je connaissais, en partant sur des pistes un peu bizarres, puis en y incluant un élément fantastique – ce dont je ne suis pas du tout fan habituellement mais qui était parfaitement et extrêmement bien justifié.

Pour ceux qui veulent savoir quel est cet élément, continuez à lire, pour ceux qui veulent garder la surprise, sautez au paragraphe suivant. Au lieu de parler de catholiques et d’anglicans, on parle ici de Verities (« gens normaux ») et d’E∂ians, qui se transforment en animaux sauvages ou domestiques sur commande la plupart du temps et sont assez mal vus et par conséquent se cachent.

Bref, on retrouve en y réfléchissant un peu de très très très nombreuses analogies entre l’élément fantastique et la réalité historique telle qu’on la connaît.

Ce roman est très romancé, ça part parfois un peu dans tous les sens, ça ne fait pas très sérieux, les auteurs s’invitent pour mettre leur petite touche. C’est finalement assez sympa à lire. À un moment dans le récit, les auteures nous préviennent : elles prennent un chemin tout à fait différent de celui historique (pour notre plus grand bonheur !). C’est à ce moment que j’ai décidé d’aller sur Wikipédia pour en apprendre un peu plus sur nos amis Jane et Guilford. À mon immense surprise, je me suis rendu compte que, moi qui n’avais jamais entendu parler d’eux avant de lire ce livre, je connaissais quasiment leur page Wikipédia par cœur ! Sans rigoler !! Vous n’imaginez pas ma surprise. Tous les petits détails insignifiants que je croyais inventés, je les ai retrouvés sur Internet. L’élément fantastique, une fois transposé à la réalité correspondait tout à fait, les détails de leurs personnalités et actions aussi. J’ai donc été positivement impressionnée par la manière dont j’ai appris un chapitre d’histoire sans m’en rendre compte une seule demi seconde ! Et c’est vraiment pour ça que j’ai aimé ce roman, en plus de son originalité. Si seulement plus de livres du genre existaient pour nous apprendre l’histoire sans être rébarbatifs ou trop sérieux !

blog littéraire ado roman histoire historique

(P.S. : Je viens de regarder le film My Lady Jane, je peux vous assurer qu’on retrouve de nombreux détails de l’histoire aussi…)

Je ne vais pas vous raconter l’histoire, vous pouvez découvrir cette Histoire sur Wikipédia – boring – ou en lisant ce roman, ce que je vous conseille ! En revanche, il est bien long. Je croyais que c’était une impression personnelle parce que je l’ai lu tout petit à petit – mais les pauses que je faisais n’étaient pas dérangeantes, comme ce livre est marquant, pas de souci de mémoire. C’est seulement à la fin, avec les remerciements des auteures pour avoir englouti ce gros bouquin que je me suis rendu compte qu’il faisait une cinq-centaine de pages

Conclusion

Si vous vous décidez à lire ce livre amusant et farfelu, je vous promets que vous en serez étonnés, instruits, et je vous jure que vous n’en avez jamais lu de pareils, aussi !

« The very instant I saw you, my heart flew to your service, » he said.
« Really? »
« No, » he admitted. « Not exactly. But it’s a good line, am I right? »

My Lady Jane, Cynthia Hand, Brodi Ashton, Jodi Meadows

Publicités

2 réflexions au sujet de « Livre : « My Lady Jane » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s