Livres

Film : « Orgueil & Préjugés & Zombies »

Article de Camille 

Après avoir vu Austenland, j’ai voulu rester dans une ambiance austeneque et j’ai donc sauté sur l’occasion en découvrant Orgueil & Préjugés & Zombies (abrégé en O&P&Z) , dont j’avais lu une chronique qui m’avait donné envie il y a peu de temps, et en ayant vu le trailer qui m’avait bien fait rire !

blog-vh-orgueil-prejuges-zombies

Je n’ai pas été déçue par ce film parce que je n’en avais pas de grandes attentes. Je veux dire, massacrer un classique avec des zombies, je pensais que ça ne pouvait que mal se passer, et finalement, contre toute attente, j’ai apprécié !

Il ne faut pas s’attendre à Orgueil & Préjugés avec deux zombies qui se baladent, ni à un film de zombies avec Darcy et Lizzie. Non, là le mélange équilibré était « parfait », et le titre Orgueil & Préjugés & Zombies correspondait très bien.

On se retrouve avec la famille Bennett habituelle, le père très calme, la mère excitée et un peu sans-gêne, et leurs cinq filles. On retrouve notre histoire habituelle au début, avec l’annonce de l’arrivée à Netherfield de Bingley qui emménage dans la demeure voisine auparavant vide – vidée par une attaque de zombies, pour être exacte.

Blog VH - zombies.jpg

Dans les 1h47 de film, on n’a bien sûr pas autant de détail de l’histoire d’O&P que dans la mini-série, mais on n’a pas le temps de s’ennuyer, entre les scènes qu’on connait et celles qu’on découvre avec les zombies. Le mélange, assez atypique, je l’avoue, m’a plusieurs fois fait pleurer de rire tellement c’était loufoque !

Si je pensais avoir du mal avec les acteurs qui ne sont pas les mêmes que dans la mini-série à laquelle je suis habituée, le casting est assez bon avec des acteurs connus, donc ça passe. Même Mr Collins, incomparable et irremplaçable selon moi, est plutôt bien interprété ici, il est plus subtil mais tout aussi ridicule.

Le mélange zombies + 18/19e siècle est un peu spécial, par exemple quand les cinq filles de Mr Bennett, même Jane et Mary, se battent avec des arts martiaux chinois, parfois même en pantalon. Mais bon, aux grands maux les grands remèdes, on autoriserait bien des filles se battant avec des zombies à un peu d’indécence, non ?

Blog VH - prejuges zombies.jpg

Pour conclure, un film amusant que j’ai plutôt apprécié. Je pense qu’il ne faut pas s’attendre à un chef d’œuvre cinématographique ou une adaptation fidèle d’O&P – ce film-ci étant adapté d’un livre nommé O&P&Z – pour ne pas être déçu, mais si vous voulez voir une adaptation assez marrante et pas trop sanguinolente d’un classique de la littérature, allez-y, lancez-vous ! Et si vous aviez peur de vous lancer dans de la littérature du 19e siècle, O&P&Z fera le pont entre les films d’aujourd’hui et la littérature d’hier !

Publicités

20 réflexions au sujet de « Film : « Orgueil & Préjugés & Zombies » »

          1. Lecture terminée :) Si j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, j’ai fini par accrocher et à vouloir à tout prix en savoir plus sur l’énigmatique Mr Darcy ! Cette époque était quand même bien difficile pour la gent féminine, et voir certains personnages se complaire dans l’oisiveté et la superficialité m’était très agaçant. Mais au final, je me suis rendue compte que c’était très représentatif de l’époque, et qu’implicitement l’écrivain se moquait de ces comportements souvent excessifs :)

            Aimé par 1 personne

          2. Génial ! Tu l’as lu assez rapidement, dis donc ! Merci de revenir m’en parler :)

            C’est vrai que ce n’est pas facile au début avec ce genre de livre parce qu’on n’est pas habitué à l’écriture ou à la manière donc l’histoire est construite, mais c’est vraiment bien écrit et la critique sociale est intéressante, car comme tu dis, l’auteur se moque implicitement des comportements de l’époque. (J’ai lu O&P à 15 ans et en VO donc j’avais loupé ça, je n’avais pas vu plus loin que la fiction, c’est dommage.) C’est intéressant que l’auteure ait su prendre du recul par rapport à l’époque où elle vivait et qu’elle ait pu écrire des critiques de sa société tout en étant une femme ! Même si pour le côté romantique, on se dit parfois que le 18e s, ça peut être sympa, pour tout le reste, en particulier la condition des femmes, ça ne donne pas envie d’y vivre. Avec en plus le poids de la société, de la bienséance et de la réputation, les libertés étaient très restreintes…

            Merci encore d’être revenu parler de ta lecture :D

            Camille

            Aimé par 1 personne

          3. Mais de rien :) C’est toujours sympathique d’échanger ! Je suis tout à fait d’accord avec toi, le style d’écriture change de ce qu’on a l’habitude de lire aujourd’hui. Il faut un peu de temps pour s’adapter, mais une fois qu’on s’est bien imprégné du style, c’est bon ! Ca permet de mieux savourer l’histoire :)

            Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s