Livres

Mini chronique livre : « Le choix de Rudi »

Article de Camille

J’achète assez rarement des livres en librairie sur un coup de tête, surtout quand je n’en ai jamais entendu parler, mais celui-ci me disait vraiment, grâce à sa belle couverture et son résumé attirant. En plus, comme j’aime beaucoup les histoires sur la Russie et que j’ai pratiqué la danse classique, je pouvais difficilement passer à côté !

 

Blog VH - le choix de RudiTitre : Le choix de Rudi
Auteur : Françoise Dargent
Date de parution : 2015
Prix papier : 16 €
Prix Kindle : 11 €
Résumé : Novembre 1951, Union soviétique. Il fait un froid de loup. Rudi a 13 ans. Il court dans la forêt pour échapper à son père, ce père parti à la guerre et qui n’en est jamais tout à fait revenu, ce père qui ne le connait pas. Le père de Rudi aurait voulu un fils à son image : un gars qui aime la chasse, qui fera un métier d’homme. Pour Rudi, la vie, c’est la musique et la danse. Sa force, sa puissance, il les met dans chacun de ses pas, de ses pliés, de ses sauts. Bientôt, envers et contre tout, Rudi écrira lui-même son avenir. Bientôt, il vivra son rêve, celui qui va l’emmener à Moscou, Leningrad et à travers le monde, celui où il devient un danseur inoubliable : Rudolf Noureev…

Mon avis

Je suis contente de ma lecture, j’ai plutôt bien apprécié l’histoire. C’est intéressant de voir comment un petit garçon en URSS a réussi à force de persévérance à gravir les échelons jusqu’à devenir un danseur renommé. J’ai trouvé que c’était une bonne idée de ne pas seulement se focaliser sur quand Rudolf est adulte mais aussi quand il était jeune, comment sa passion pour la danse est née à 5 ans, quelles personnes ont été là pour l’aider ou au contraire l’en empêcher. C’est son parcours initiatique qui le mène à son rêve de danseur, c’est la biographie romancée de Rudolf Noureev.

Le livre est un chouïa long, mais bien écrit (quoi que sans plus), dans un style clair et simple, donc le livre est accessible à de jeunes adolescents. D’ailleurs, la couverture est pour moi l’exemple parfait ce que qu’une couverture doit être : elle montre bien qu’elle s’adresse à un public jeune mais peut aussi convenir à un lectorat plus âgé, j’adore ce bleu qui se marie parfaitement avec le blanc, couleur qu’on retrouve peu en fond de couverture. Le style est épuré, comme la plume de l’auteur, comme en danse, avec le danseur gracieux qui paraît sauter jusqu’aux nuages – tout du moins dans sa tête -, et on voit même où se déroule l’intrigue, de la Russie à Paris. Magnifique couverture !

C’est marrant, après, quand je suis allée voir sur Internet des vidéos de Rudi danser, je n’avais pas l’impression que je voyais la même personne que celle que je m’étais imaginée, en revanche, l’auteure avait raison : il saute incroyablement haut et il reste vraiment suspendu dans les airs. Après, quand j’ai lu sa véritable biographie, j’avais l’impression de vraiment en savoir bien plus sur son enfance, j’avais une meilleure idée de ce qu’il avait pu être et penser dans son enfance – même si bien sûr, ici, c’est romancé – qu’en lisant un résumé sec et bref de son enfance.

Conclusion

Je conseille donc ce livre à tous ceux qui sont intéressés par la danse et l’URSS, je pense que vous apprécierez !

Publicités

8 réflexions au sujet de « Mini chronique livre : « Le choix de Rudi » »

  1. J’aime bien la couverture aussi ! Ça m’aurait surement plu plus jeune, j’aime bien la danse aussi (même si j’en fais absolument pas, j’aime bien voir les ballets) et puis ça me fait penser qu’il y a eu une expo sur les costumes de Noureev il y a pas longtemps à côté de chez moi (au centre national du costume de scène) mais que j’ai pas pu aller la voir ;_;
    Bises
    Kin

    Aimé par 1 personne

    1. Elle est jolie, hein :)
      Oui, tu aurais probablement aimé si tu l’avais lu plus jeune, le public visé étant les jeunes adolescents.
      Ah, c’est vrai ? Et bien, si tu aimes la danse classique, tu aimeras sûrement « Bunheads ».
      Wow, trop cool comme expo, dommage que tu n’aies pas pu la voir…
      Bises,
      Camille

      Aimé par 1 personne

      1. Oui et puis j’aimais bien ce genre plus petite, maintenant je suis un peu plus exclusive à la SFFF ^^ J’aime bien mais je connais pas du tout ce monde, merci pour la série, j’irai zieuter ça !
        Ouaip, c’était un peu dommage, le musée est pas très loin de chez moi, on se dit toujours qu’on va y aller et au final l’expo qui nous intéresse est finie -_-‘
        Poutoux
        Kin

        Aimé par 1 personne

        1. Je vois :)
          En fait, je parlais d’un livre qui s’appelle comme ça, mais je viens de voir qu’il existe aussi une série que je ne connaissais pas !
          Ah oui, le grand problème de remettre à plus tard ce qu’on veut faire… Ça m’arrive bien souvent aussi.
          Bisous
          Camille

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s