Livres : « Edenbrooke » & « Heir to Edenbrooke »

Article de Camille

Depuis le temps que je vous en parle, il était temps que je vous chronique ce livre ! C’est une de mes romances préférées – une de celles qui m’a fait découvrir et aimer ce genre -, un livre délicat et juste, qui fait fondre le cœur ! Sans parler de la novelette du point de vue alternatif : juste adorable sans être répétitive ! Julianne Donaldson a pour moi un vrai talent et une maîtrise parfaite de son histoire.

Blog VH - EdenbrookeTitre : Edenbrooke
Auteur : Julianne Donaldson
Date de parution : 2012
Prix papier : 7,9 € (fr)
Prix Kindle : 6 € (fr)
(Je ne trouve pas le livre en VO, bizarre…)
Résumé (en anglais malgré tout parce qu’il est mieux que le français – pourtant la traduction française du livre est bien) : Marianne Daventry will do anything to escape the boredom of Bath and the amorous attentions of an unwanted suitor. So when an invitation arrives from her twin sister, Cecily, to join her at a sprawling country estate, she jumps at the chance. Thinking she’ll be able to relax and enjoy her beloved English countryside while her sister snags the handsome heir of Edenbrooke, Marianne finds that even the best laid plans can go awry.
From a terrifying run-in with a highwayman to a seemingly harmless flirtation, Marianne finds herself embroiled in an unexpected adventure filled with enough romance and intrigue to keep her mind racing. Will Marianne be able to rein in her traitorous heart, or will a mysterious stranger sweep her off her feet? Fate had something other than a relaxing summer in mind when it sent Marianne to Edenbrooke.

Mon avis

Si la couverture alliée au résumé prometteur ne vous convainquent pas de lire ce livre – et dans ce cas, je ne vous comprends pas ! -, parcourez les quelques premières pages pour être immédiatement emportée dans ce récit. Très rapidement, on s’attache à l’héroïne, on comprend les liens spéciaux qui unissent les premiers personnages évoqués, et on ne peut s’empêcher d’aimer et prendre en pitié notre héroïne, Marianne, pour sa situation. J’adore cette héroïne qui a un caractère bien à elle, caractère qu’on comprend bien car le livre est de son point de vue – un choix parfait sachant qu’il a permis à l’auteure d’avoir écrit une novelette d’un point de vue alternatif, celui de Philip (ce que tout lecteur qui a lu l’un de ces livres ne peut qu’approuver !).

« Il est rare qu’on vous comprenne si vite – et mieux encore, qu’on accepte votre façon de penser »

Minuscule parenthèse pour souligner que l’auteure a bien choisi les jolis noms de ses personnages – pas comme ici -, ce qui me fait penser à vous renvoyer si vous voulez en connaître plus sur l’étymologie des noms de romans.

Je ne sais même pas quoi dire sur ce roman tellement il est bien ! Les personnages sont parfaits dans le sens où tous ont une vraie personnalité complète : Marianne est très déterminée malgré le fait qu’elle soit rongée en permanence par des doutes, et elle m’a bien amusée. Mais s’il y a quelqu’un qu’elle a vraiment, vraiment amusé, c’est Philip ! Je ne vous en dis pas plus sur lui à part que c’est un prince charmant qui n’a pas de défaut, à part un tout petit peu de mauvaise humeur passagère – excusable (ça peut en déranger qui trouveraient le personnage « faux », moi ça ne m’embête absolument pas, il existe des gens avec des défauts très mineurs qui ne se remarquent que quand on connaît très bien ces personnes…pourquoi ne serait-ce pas le cas ici ?).

« Ne laissez pas les désirs des autres diriger le cours de votre vie. »

Il y a aussi les personnages qu’on ne sait si on doit aimer ou non, tels que Cecily (qui montre de quel « côté » elle est à la fin du livre) ou encore Mme Whydam (mais Heir to Edenbrook nous éclaire alors plus sur le caractère de cette dernière). Et puis il y a aussi des personnages aux caractères divers et variés, entre le vieux prétendant qui bave…, deux personnages passionnés par la faune sauvage, un autre qui n’hésite pas à prendre des mesures extrêmes pour parvenir à ses fins. Bref, même si c’est une romance, vous ne vous ennuierez pas, grâce aux beaux dialogues et à l’action – quoique brève – qu’il y a. Ce n’est après tout pas de l’action que l’on recherche dans ce genre de roman, mais plutôt l’évolution des sentiments voir « l’étude » (osons les grands mots !) de la psychologie des personnages. Par exemple, La Princesse de Clèves est bien louée pour mettre en avant la psychologie des personnages tout en restant fictif, et ce roman n’en plaît pas moins à de nombreux lecteurs !

Qu’évoquer d’autre ? Le cadre spatio-temporel est très bien, on arrive parfaitement à s’imaginer le joli domaine d’Edenbrooke – peut-être un peu moins la vie à Bath, mais quand on a vu quelques adaptations cinématographiques des romans de Jane Austen, on arrive très bien quand même à se représenter l’ambiance (ou encore qu’on l’a visité, voir photos ci-dessus – il faut juste faire abstraction de tout ce qui rappelle notre siècle…). L’époque convient parfaitement : non seulement j’adore les livres qui se passent au début des années 1800, mais en plus, c’est parfaitement respecté : question de coutumes, bienséance, et tout le tralala, on est tout à fait plongés dans l’histoire.

Et ça continue…

(Enfin, « ça précède », si on veut être exact, comme Edenbrooke se passe plutôt après la novelette dont je vais vous parler tout de suite)

Blog VH - Heir to EdenbrookeTitre : Heir to Edenbrooke
Prix Kindle : 3,8 € (seulement en VO)
Résumé : Philip Wyndham has never envied his older brother for being the heir to Edenbrooke. He would much rather carve out his own destiny than live under the constraints of that position. But when his older brother dies unexpectedly, Philip’s life is turned upside down as duty requires him to give up the life he planned. Philip takes on his new role as the most sought-after bachelor in London with alternating reluctance, boredom, and resentment. But all that changes the night fate leads him to an inn, where he meets the incomparable Marianne Daventry.

J’insiste pour que vous lisiez Edenbrooke avant Heir to Edenbrooke (même si ce dernier est le prequel, le tome #0.5) ; c’est ce que j’ai fait et je trouve que c’est le mieux : Heir to Edenbrooke est plus court mais vient compléter le roman, et nous permet aussi de réfléchir à ce dernier, grâce aux éléments qu’on a appris du point de vue de Philip. Si j’osais, je dirais même que Heir to E. est plus attendrissant et mignon, donc gardez le meilleur pour la fin !

Tenez, un extrait pour vous montrer la profondeur des pensées de ce personnage qui veut agir en vrai gentleman :

« But what is the heart of a man, if not his actions? His words? The way he interacts with the world around him? That is the measure of a man. […] A gentleman is held to a higher standard in the world because he has been given so much. It is a gentleman’s duty in life to improve the world around him, to make it a better place because of his influence. »

(Des bien belles phrases, qui, quand on y pense, s’adressent à chacun(es) d’entre nous et pas seulement aux gentlemen.)

Heir to Edenbrooke est vraiment un must-read si vous avez aimé Edenbrooke, il n’est centré que sur le début de l’intrigue de ce dernier, mais aussi sur la vie de Philip quelques mois et années avant sa rencontre avec Marianne, on en sait plus sur son caractère, sur la raison de sa réaction quand il la rencontre, pourquoi il va à Newmarket… Cette novelette qui se lit en une heure complète très bien le roman, et est mignonne à souhait !

Conclusion

Je trouve donc un vrai don pour l’écriture à l’auteure de ce roman, elle écrit avec une fort jolie plume et a compris comment évoquer avec subtilité la naissance du sentiment amoureux des personnages, c’est vraiment un plaisir de lire ses livres, je n’attendrai pas une seconde quand ses prochains romans, novelettes, nouvelles – peu importe ce qu’elle écrit – sortiront : j’irai les acheter !! Je crois que c’est le livre parfait si vous voulez découvrir la véritable littérature romantique, accessible à tous âges, je vous encourage vivement à le découvrir !

Publicités

4 réflexions sur “Livres : « Edenbrooke » & « Heir to Edenbrooke »

  1. Je ne connais pas du tout ! Mais vu ce que tu en dis, ce livre a du potentiel ^^ Je le lirai peut-être si je le croise un jour dans les rayons d’une librairie ou d’une bibliothèque. En tout cas, pour cet été, cet ouvrage a l’air parfait !

    Aimé par 1 personne

    • C’est bien ce que je pensais : ce livre est (injustement) méconnu – et c’est dommage !
      À vrai dire, ça m’étonnerait assez que tu le trouves dans une librairie/biblio en France, mais bon, sait-on jamais ! En tout cas, c’est vraiment une lecture parfaite pour les vacances, et la meilleure romance que je connaisse à ce jour ♥
      Camille

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s