Films

Film : « Avant toi » (« Me Before You »)

Article de Camille

J’avais découvert le film et le livre lors de la sortie de ce dernier, qui avait pas mal fait parler de lui. Le trailer (voir en fin d’article) m’avait vraiment donné envie de découvrir cette histoire, et Candice avait lu livre et me le conseillait, donc je m’étais lancée !

Blog VH - Me before you.jpg

Blog VH - Me before you livreJ’avais bien apprécié le livre, même si je lui avais trouvé quelques longueurs et détails inutiles (ce que je remarque très souvent chez des livres destinés plutôt à un public adulte). Enfin bref, j’avais aimé l’histoire et ses personnages qui m’avaient émue, et c’était donc en sautant de joie que j’étais allée voir le film. J’avais adoré !

Donc, il y a quelques semaines, en voyant que ce film venait de débarquer sur le Netflix british, ni une ni deux, je l’ai regardé, laissant une série de films à moitié regardés derrière moi (je crois que j’ai un « film hangover », j’en ai trop regardé, peu me satisfont en ce moment, je les finis rarement. L’autre jour, j’ai regardé la liste de films regardés depuis que j’ai Netflix, vers Novembre 2016 et oh là là, la liste est interminable ! J’ai dû en voir plus en quelques mois que du reste de ma vie ! Enfin, passons.)

Pour en revenir à ce film, j’ai l’ai toujours autant apprécié lorsque je l’ai revu.

Blog VH - gif me before you
Hum, oui, quand même, et plus même… Désolée !

Les premières minutes installent bien le cadre du film : en quelques instants, on est plongés dans l’histoire et on ne va plus en ressortir.

Dès le début, j’ai adoré la manière dont c’est filmé, c’est joli, réfléchi, c’est agréable à regarder. Le cadrage, les plans, les couleurs, tout est splendide. En plus, ça se passe dans un charmant petit village anglais ! Ça fait bien typique mais pas trop dépaysant, juste bien comme il faut.

On découvre aussi dans les premières minutes les deux protagonistes, un jeune homme (enfin, 31 ans, je dirais bien qu’il est vieux mais je veux vexer personne hein !) handicapé – quadriplégique, il me semble, c’est-à-dire paralysé des quatre membres – et surtout très cynique…

Blog VH - claflin

et Lou, une jeune femme joyeuse et colorée (au propre comme au figuré). Les deux acteurs sont vraiment excellents – je connaissais Sam Claflin de Hunger Games, et je découvrais Emily Clarke (connue de beaucoup mais pas de moi, je ne regarde pas Game of Thrones). Dès que je l’ai vue jouer – comme vous tous, je pense – j’ai remarqué ses sourcils qui sont absolument miraculeux, je ne connais personne qui arrive à les bouger à ce point, j’ai été im-pres-sion-née !! Blog VH - clarke eyebrowsAprès ça, c’était gagné, j’étais toute acquise à sa cause ; en plus, même sans ses incroyables sourcils, c’est une très bonne actrice, très honnête dans sa manière de jouer et expressive (ok, ça, ça en revient aux sourcils. En fait, j’m’en remets pas).

Bref, ces deux acteurs sont vraiment géniaux, et j’ai trouvé les acteurs secondaires très bons aussi. J’ai aimé retrouver Bredan Coyle qui joue aussi bien le rôle de père de famille que dans Lark Rise to Candleford (une petite série historique toute mignonnette pas piquée des hannetons, absolument inconnue de tous). Les parents de Will sont un peu trop en arrière-plan malheureusement. Ça fait la deuxième fois sur ce blog que je me plains mais : POURQUOI CAMILLA C’EST TOUJOURS LE NOM DES MÉCHANTES ? En tant que Camille je me sens profondément vexée, ça je vous le dis.

Seul petit (gros ?) point négatif auquel je n’aurais pas pensé si je n’avais pas lu des critiques : c’est vrai que le traitement du handicap est un peu maladroit et que la morale peut aussi être considérée comme négative (spoiler : le fait que l’euthanasie de l’un enlève un poids aux autres…).

Malgré tout, le mélange de tous les personnages – confrontation de quelques clichés – est intéressant et amusant. C’est un film qui m’a redonné le sourire (et la larme à l’œil).

Que vous dire d’autre ? Pour les amateurs de drames romantiques qui ont de la profondeur, je ne peux que vous le conseiller de tout cœur. Les décors (Angleterre, puis île Maurice et Paris) sont vraiment merveilleux (en tout cas plus romantiques qu’en réalité…), très bien filmés, le tout monté sur une jolie musique (allez voir si le trailer ci-dessous ne vous émeut pas et vous me direz). C’est amusant, c’est intelligent, ça fait réfléchir au handicap et à la vie. Moi je vous le dis, si c’est votre genre de film, ne passez pas à côté (et puis n’oubliez pas le livre quand même ! :) )

Voilà le trailer en VOST, je vous quitte ici et attends vos commentaires sur ce film avec curiosité.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Film : « Avant toi » (« Me Before You ») »

  1. J’ai évidemment préféré le livre, il m’a semblé que le film allait un peu vite (comme d’hab), mais j’ai adoré le duo d’acteurs et l’interprétation qu’ils font des personnages :) Haha j’avais jamais prêté attention aux sourcils d’Emilia Clarke (est-ce que c’est pour ça qu’ils les ont laissés bruns dans Game of Thrones alors qu’elle a les cheveux blancs ? Est-ce que j’aurais enfin une réponse à cette question ?) mais t’as bien raison x)
    SPOIL :
    Concernant la fin, je crois qu’aucune autre fin aurait été moralement acceptable (imagine le message s’il avait finalement décidé de vivre ? « si vous pensez que vous agissez dans l’intérêt de quelqu’un, insistez contre sa volonté et finalement il sera content quand même » aouch…)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire !
      C’est vrai que c’est dur de faire rentrer tout un livre, ses intrigues et ses messages, en 1h30/2h, mais j’ai trouvé que le film avait bien relevé le défi ! Nooon, je n’arrive pas à croire que tu n’aies jamais remarqué ses sourcils, c’est incroyable ! Mmm, peut-être, ou alors c’est parce que sourcils blancs = sourcils invisibles = effet un peu bizarre, en tout cas inhabituel…
      Tout à fait d’accord pour la fin, de toute manière, avec ce genre de dilemme, il n’y aurait pas eu de « bonne solution », et j’ai trouvé que la question était traitée avec de la subtilité quand même.
      Camille

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu le livre, et j’ai beaucoup aimé. La fin était très bien choisie, même si elle n’est pas hyper heureuse. Je trouve que cette fin permet d’aborder le sujet sensible de la fin de vie et du droit à l’euthanasie avec justesse. Je regarderai sans doute cette adaptation cinématographique mais je ne sais pas encore quand ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s