Livre : « Inséparables » (« One »)

Article de Camille 

Vous allez me dire que j’exagère. Après tous les éloges que j’ai entendus sur le nouveau livre en vers libres du moment, Inséparables, comment puis-je oser vous avouer que je ne l’ai pas trop aimé ?…

Blog VH - InséparablesTitre : Inséparables (fr) / One (VO)
Auteur : Sarah Crossan
Date de parution : 2016
Prix Kindle : 11 € (fr) / 5,8 € (VO)
Prix papier : 14,9 (fr) / 8,5 € (VO)
Résumé fr : Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux soeurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la premiere fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?
Résumé VO : Here we are. And we are living. Isn’t that amazing? How we manage to be at all.
Grace and Tippi don’t like being stared and sneered at, but they’re used to it. They’re conjoined twins – united in blood and bone.
What they want is to be looked at in turn, like the truly are two people. They want real friends. And what about love?
But a heart-wrenching decision lies ahead for Tippi and Grace. One that could change their lives more than they ever asked for…

Mon avis

Je ne pense pas que ça soit par déception ou parce que je m’attendais à un livre coup de cœur que j’ai été déçue, non, je crois que c’est juste que le livre ne m’a pas touchée.

Blog VH- Songe à la douceurMoi qui suis toute acquise à la cause des romans en vers libre depuis Songe à la douceur (livre dont je n’ai aimé que l’écriture), j’ai trouvé ici que ça n’apportait pas grand-chose. Ça servait peut-être à faire un véritable roman du « peu » de mots qu’il y avait, mais ça ne rythmait pas trop le récit, ça ne le rendait pas plus poétique, ça faisait juste une écriture bizarre – et je me demandais juste tout au long du livre pourquoi la mise en page était comme ça : un espace par-ci et un saut de ligne par-là.

Le résumé m’avait tout d’abord plus qu’intriguée, car je n’ai jamais, au grand jamais, lu des histoires qui évoquaient – ne serait-ce que de loin – des enfants siamois. J’étais assez fascinée, je me demandais ce que ça fait de partager un demi-corps, de vivre en permanence avec quelqu’un, de n’être pas vraiment une personne ni deux mais une fusion, comme deux esprits dans un corps.

J’ai été déçue de ne pas en découvrir plus sur cette connexion plus que spéciale qui relie les siamois. Mais, en fait, après avoir regardé un documentaire sur de jeunes sœurs siamoises de 16 ans qui ont un corps et deux têtes, j’ai compris que cette connexion était assez inexplicable, même pour elles, par exemple le fait de pouvoir marcher et applaudir alors que chacune ne contrôle qu’une moitié du corps… (Après recherche, j’ai vu qu’il existait actuellement des petites siamoises reliées par le crâne qui partagent leur connexions neuronales et peuvent par exemple voir par les yeux de leur soeur siamoise !!)

Mais, pour en retourner au roman, on pourrait argumenter que ce livre peut avoir pour but de nous faire passer outre le côté physique pour se concentrer sur le côté émotionnel et spirituel de cette relation si spéciale. Malgré cela, je n’ai pas ressenti un tel amour sororal entre Tippi et Grace, je m’attendais à plus. Au contraire, leur histoire m’a plutôt laissée de marbre. Est-ce parce que je l’ai lu en anglais, et qu’on ressent les émotions moins fort dans une langue qui n’est pas maternelle ? (hors-sujet : une étude a prouvé qu’on jurait et parlait de sentiments plus facilement dans une langue LV2 que notre langue maternelle, car on a moins de « barrières », c’est la résonance émotionnelle réduite !)  Je crois que si je tombe sur la traduction de ce livre (par Clémentine de Beauvais), je retenterai bien cette lecture…

Ce roman ne m’a pas touchée malgré sa fin émouvante – mon manque d’attachement aux personnages, en particulier à Tippi (mais aussi aux autres personnages qu’on connaît finalement assez superficiellement) a fait que cela m’était presque égal ce qui leur arrivait (alors que je pleure en lisant des livres, ce n’est pas rare).

J’ai aussi trouvé que ce livre manquait d’épaisseur, restait superficiel et n’entrait pas dans les détails, peut-être justement parce qu’il est écrit en vers libres.

Les chroniques positives (c’est-à-dire toutes les chroniques que j’ai lues…) emphatisent le fait que ce roman ne tombe pas dans le pathos et qu’il est optimiste – personnellement, je ne me serais jamais attendue à un livre qui raconte la « tristesse » d’être siamois, tout simplement car ce n’est pas une harmatia (tout du moins mentale – être siamois est souvent fatal) de mon point de vue !

Pour finir sur un point positif, je vous laisse admirer toutes les couvertures VO plus belles les unes et que les autres (j’ai la première – elle est magnifique, si ce n’est qu’elle n’est pas représentative, Tippi et Grace étant brunes !).

En conclusion

Une lecture pas mauvaise mais pas marquante non plus. Que mon avis ne vous détourne pas de ce livre qui en a charmé plus d’un, mais sachez que ce n’est pas forcément la bombe émotionnelle que tous nous vantent. En tous cas, j’attends avec curiosité votre avis si vous avez lu ce livre !

Publicités

12 réflexions sur “Livre : « Inséparables » (« One »)

  1. Pas lu, même si j’en entends beaucoup de bien.. Je ne suis pas sûre d’aimer les vers libres, je commencerai par « Songe à la douceur » je pense, pour voir si ça me plaît :) Par contre je lance de suite le documentaire, merci pour le lien ! :D J’adore les témoignages, surtout de situations qui ne me sont pas du tout familières :)

    J'aime

    • C’est vrai que c’est livre est partout sur la blogosphère en ce moment, et je ne déroge pas à la règle en en parlant ;)
      Si les vers libres sont un peu déroutants au début, on s’y habitue assez vite. Je pense que « Songe à la douceur » est un des meilleurs livres pour découvrir cette forme d’écriture !
      Je t’en prie, j’espère que ça te plaira. J’aime beaucoup quand un livre arrive à m’intéresser à un sujet que je connaissais pas ou peu, ça m’incite à aller moi-même découvrir plus ! J’espère que tu trouveras ce documentaire intéressant et inspirant :)
      Camille

      Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup ta chronique qui fait écho à ce que j’ai ressenti! Merci pour le lien vers le documentaire, je vais aller voir :) Bon pour la fin, je n’irais pas jusqu’à dire que ça m’était égal ce qui allait leur arriver mais j’ai trouvé ça tellement prévisible que ça ne m’a pas du tout surpris et peu touché c’est vrai.
    PS: hahah pour les couvertures, tu as raison!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire !! J’ai l’impression que peu de gens partagent notre avis, mais c’est bien qu’il y ait différentes opinions sur un même livre :)
      Oui, pour la fin, je comprends ton avis… Par contre, moi, je prévoyais que « ce qui leur arrive » arrive à l’autre soeur ! Ça aurait été plus touchant…
      Camille

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s